COMMUNIQUÉ – Entre les 2 Rives de la Méditerranée, construisons des ponts, pas des murs !

Depuis 5 ans, le programme Jeunes des 2 Rives contribue à la mobilisation des jeunesses en France, en Tunisie et au Maroc, pour faire vivre une Méditerranée plus ouverte, plus pacifique, plus fraternelle.

L’enthousiasme qui nous anime a laissé place à la stupeur et au sentiment d’avoir été humilié.e.s. Malgré l’appui de nos partenaires institutionnels (l’Agence Française de Développement, le ministère de la Ville via l’Agence nationale de la cohésion des territoires et le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères), 2 des 28 participant.e.s venant de la Tunisie et 1 sur 5 en provenance du Liban se sont vu.e.s refuser leurs visas et n’ont pas pu participer à notre rencontre transnationale en France, du 5 au 9 mai 2022. Pire pour le Maroc : la veille du départ pour Marseille, les éducateur.trice.s ont appris que sur les 28 participant.e.s, seul l’un d’entre eux avait obtenu son visa.

La colère se dispute à l’indignation. Comment interpréter le discours des autorités publiques en faveur d’une Méditerranée harmonieuse quand en parallèle elles humilient ainsi celles et ceux qui la bâtissent ? Cet écart entre les intentions affichées et les actes posés est scandaleux ! Il accroit la défiance vis-à-vis des pouvoirs publics. Au lieu de bâtir des ponts entre nos sociétés, entre nos 2 rives, il ne fait que renforcer les murs.  

Pourtant, dans le cadre de “Jeunes des 2 Rives”, des centaines de jeunes sont déjà engagé.e.s pour agir en solidarité, soutenir la transformation de leurs territoires, dialoguer avec les institutions, défendre et soutenir les plus fragiles.

Un collectif d’acteur.trice.s éducatif.ve.s et de militant.e.s associatif.ve.s les accompagne dans leur engagement et leur construction citoyenne. Ils.elles se rencontrent, construisent des stratégies collectives, uni.e.s dans leur diversité par un objet commun : agir pour l’émancipation des jeunesses et faire de la Méditerranée un espace commun harmonieux et apaisé.

Ainsi chaque année, nous organisons une rencontre transnationale qui réunit près de 150 participant.e.s dans cette dynamique collective. Après la Tunisie en 2019, le Maroc en 2020 et suite à 2 ans d’empêchement lié à la situation sanitaire, nous devions cette fois nous réunir en France, à Marseille.

En réponse à cet immense gâchis, nous voulons témoigner notre solidarité et notre amour à nos ami.e.s et collègues empêché.e.s de nous rejoindre. Nous n’acceptons pas qu’il.elle.s soient ainsi méprisé.e.s.

Les organisations engagées dans le programme Jeunes des 2 Rives continuent, plus que jamais, à soutenir les éducateur.trice.s et les jeunes dans cet apprentissage de la citoyenneté par-delà les frontières, pour maintenir la confiance des jeunesses de nos pays dans un avenir commun, pour garantir l’accès à la dignité, aux droits et à l’émancipation des populations.

Nous finirons par ce vers du poète tunisien Aboulkacem Chebbi : « On va vivre malgré l’adversité et le mal, comme l’Aigle sur les cimes ».

Nous contacter

Solidarité Laïque
22, rue Corvisart
75013 Paris
01 45 35 13 13